EMDR – Intégration Néuro-Emotionnelle par les Mouvements Oculaires

L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), que l’on peut traduire par «Intégration Néuro-Emotionnelle par les Mouvements Oculaires» est une thérapie qui est utilisée pour traiter une large palette de traumatismes et de problématiques.

Apparue dans les années 90, l’EMDR est une thérapie qui est utilisée aujourd’hui dans le monde entier par des psychiatres et psychologues spécialisés qui sont formés, qualifiés et certifiés EMDR Europe.

Qu’est-ce que l’EMDR ?

L’EMDR est une psychothérapie qui, à travers la stimulation bilatérale du cerveau, permet la désensibilisation et le retraitement des informations mal stockées dans le SNC (système nerveux central) ou stockées d’une façon pathologique. Il s’agit de souvenirs d’évènements de vie marquants, qui depuis la naissance ce sont constitués en réseaux en formant ce que l’on appelle un réseau traumatique et qui donne lieu aux problématiques actuelles de la personne. Au fil des ans et des chocs vécus au cours de notre existence, certaines informations ne sont pas traitées, et donc pas mémorisées. Dysfonctionnelles, elles restent en attente de résolution et constituent des réseaux de « mémoires toxiques » : leur évocation volontaire est douloureuse, et l’émotion peut surgir de manière inopinée dès que l’environnement rappelle les circonstances du traumatisme. Elles seraient à l’origine de troubles divers tels que l’addiction, le mal de vivre, la dépression, les douleurs chroniques, les phobies, l’anxiété.

Pourquoi utiliser l’EMDR ?

L’EMDR permet à la personne de trouver ou retrouver un équilibre dans sa propre vie en retraitant les souvenirs du passé qui encombrent sa psyché. En effet, au fils du temps ceux-ci sont devenus encombrants en occupant une place importante dans le présent. Allant parfois jusqu’à surcharger la pensée et provoquer des fatigues psychiques persistantes.

Avec l’EMDR, il est possible de redimensionner ces souvenirs et permettre à la personne de se libérer  de ces mémoires passées en leur accordant enfin leur juste place et vivre pleinement dans le présent.

On pourrait assimiler le processus de l’EMDR à un traitement qui considère que la cicatrice sur un corps est significative d’une plaie non traitée. L’EMDR aura alors une action qui serait celle que l’on effectuerait sur des plaies non soignées et infectées en nettoyant et en désinfectant ces plaies psychiques de façon à ce qu’elles guérissent.

Dans la thérapie EDMR le symptôme est pris en compte mais n’est pas attaqué directement. L’EMDR est une thérapie qui touche en profondeur le psychisme en retravaillant les piliers sur lesquels la personne s’est constituée en les rendant solides et équilibrés.

L’action de la thérapie EMDR est-elle scientifiquement observée ?

Selon diverses études et les informations cliniques recueillies et disponibles sur de nombreux sites et publications scientifiques certains types de traumatismes psychiques dits simples ou de type 1, c’est-à-dire quand le sujet a été confronté à une brusque menace de mort, donneraient lieu à plus de 80 % de taux de guérison. La thérapie favorise le transfert de l’information entre les cerveaux émotionnel et cognitif, pour faire cesser les troubles.
D’autres résultats, tout aussi probants sont observés sur tout type de problématiques rencontrées tels que les troubles du sommeil, les états anxieux et dépressif, les troubles psychosomatiques, les addictions (cette liste n’est pas exhaustive).

Quelle est la technique utilisée lors d’une séance EMDR ?

Le praticien réalise en premier lieu un travail d’identification des évènements traumatiques qui ont donnés lieu aux problématiques actuelles du patient. Puis, le praticien et le patient élaborent un protocole de travail afin de pouvoir retraiter les souvenirs traumatiques identifiés.

La technique de la thérapie EMDR permet de débloquer les « mémoires traumatiques » et de retraiter les expériences afin qu’elles soient assimilées sur le plan psychique. Pour ce faire, le praticien va utiliser une stimulation sensorielle retenue avec le patient, et ce, jusqu’à ce que les souvenirs et les émotions traumatiques aient disparues.

La technique de l’EMDR a été basée à ses débuts sur la stimulation sensorielle visuelle. Il s’agit de la technique initiale de Francine Shapiro. Le patient bouge alternativement les yeux de droite à gauche et de gauche à droite. Depuis, deux autres techniques ont été développées : le taping, qui est la stimulation par le toucher des mains et la stimulation sonore. Toutes deux utilisent le principe de l’alternance. Le toucher par stimulation alternée des mains ou des genoux du patient par le praticien, la stimulation sonore par l’usage de sons alternés stimulants l’ouïe droite puis l’ouïe gauche et inversement.

Combien de temps dure une thérapie EMDR avec quels résultats ?

Une séance de thérapie EMDR dure une heure trente environ. Selon les problématiques et les personnes le nombre de séances peut varier. Il est fixé au fils du temps avec le praticien, en accord avec le patient. Cela dépend du l’histoire du patient et de la nature de la problématique à traiter. Les personnes ayant subi des traumatismes multiples et remontants à l’enfance ne répondent pas aussi rapidement que ceux n’en n’ayant pas eu.

Des études publiées à l’Université de Boston en 2007 ont montrées que sur un groupe test «10% des personnes ayant eu des traumatismes dans l’enfance n’avaient plus de symptômes après huit séances d’EMDR de 90 minutes ».

La fin de la thérapie est marquée par la disparition complète des problématiques qui ont conduit le patient à engager une thérapie EMDR.